Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Bibliothèque de Messigny et Vantoux
  • : Blog de la bibliothèque de Messigny et Vantoux (21)
  • Contact

Citation

"Les livres sont le dernier endroit au monde où l'on peut encore être seul."

Jean-Marie LACLEVETINE

( Matins bleus )

Ecoute , écoute...

en cliquant sur le lien:

Geoffroy GURRUMUL - Wiyathul
http://www.youtube.com/watch?v=x8-YMpYbRqY

  OKOU-To the bone
http://www.youtube.com/watch?v=zzpgQy_DevA

Birdpaula-Picnicparty

http://www.youtube.com/watch?v=lWXe82Rc7_w

Pour d'autres découvertes ,

cliquez dans la rubrique
"écoute,écoute" de  "Catégorie",colonne au-dessus.

8 septembre 2014 1 08 /09 /septembre /2014 13:57

Michel BUSSI/ Oublier jamais


 

9782258105546.JPGDésormais, quand on prend un livre de Michel BUSSI, on peut se poser d’emblée la question "Mais où est-ce qu’il nous embarque ?"’ C’est le cas encore pour ce dernier livre. Michel BUSSI a l’art ici encore de jouer avec la temporalité. Des évènements ont lieu à une époque passée, deux meurtres en 2004 non élucidés  mais qui semblent aussi se répéter en 2014. Et puis, annoncée dès le début du livre, cette découverte de 3 squelettes lors de l’éboulement d’une falaise qui semble ne rien  à voir avec ces meurtres.

Dans ces confusions que l'auteur s'amuse à multiplier, on se demande si Jamal Salaoui , en voulant sauver cette fille qui veut sauter de la falaise n’est pas un peu fou.

Et malgré tout, on reste accroché au récit qu’il nous en fait car pour Jamal les choses sont vraiment claires : il a vraiment voulu sauver cette fille en lui tendant l’écharpe de cachemire rouge  trouvée sur son parcours,  même si  on découvre celle-ci enroulée  autour du cou de celle qui vient de se jeter dans le vide. Plein d'autres détails vont s'accumuler et nous feront douter de sa santé mentale. Mais qu’en est-il vraiment ?


 Michel BUSSI, pas géographe pour rien,  sait aussi  nous donner l’envie d’aller découvrir ces lieux qu’il nous décrits si bien en les  baignant d’ une atmosphère particulièrement oppressante.

A découvrir à la bibliothèque,  de cet auteur dont on parle de plus en plus,  «  les nymphéas noirs » et « un avion sans elle »

Partager cet article
Repost0
27 juin 2014 5 27 /06 /juin /2014 16:28

Ian MC EWAN/ Opération Sweet Tooth


product_9782070140725_195x320.jpgPour ne pas froisser ses parents, Serena  FROME s’inscrit à l’université de Cambridge pour passer une licence de mathématiques alors qu’elle aurait préféré la littérature anglaise.

En effet, Serena lit très vite tout ce qu’elle  trouve. Tandis qu’elle écrit des chroniques dans une revue hebdomadaire, elle s’enflamme pour Soljenitsyne pour lequel elle consacre quelques chroniques aux relents anti-communistes. Ce sont ses penchants littéraires qui l’amèneront  à son insu vers un autre destin.

Serena fait la connaissance d'un professeur d’histoire avec lequel elle a une liaison de quelques mois et qui la fera embaucher au M15 , les services secrets britanniques.

Dans un contexte social et politique marqué par les grèves des mineurs, la crise pétrolière avec ses coupures de chauffage et les attentats terroristes, sur fond de guerre froide avec ses espions à la solde de Moscou , Serena commence au M15 par des tâches subalternes. Jusqu’au jour où elle se voit confier une mission appelée Opération Sweet Tooth, qui consiste à approcher un jeune écrivain, Tom HALEY, pour l’aider  financièrement dans son travail d’écrivain,  en vue de contrer les idées gauchisantes des milieux littéraires.

Serena est jeune et belle et Tom HALEY aussi.  Où cette rencontre les mènera-t-elle ?

Car Serena n’a pas l’air de comprendre tout ce qui se passe autour d’elle : on lui dit qu'elle est suivie : est-ce vrai ? Peut-elle se fier à son amie, à son ex petit ami du M15 qui cherche à la reconquérir ? Doit-elle révéler qui elle est à Tom Haley ? Autant de questions qui , à travers ces personnages troubles, nous conduisent vers d’autres : peut-on détourner la littérature vers d’autres fins ? Mais qui est en train d’écrire ?

 

Livre à multiples facettes : roman d’espionnage, roman d’amour, hommage aux écrivains, à la littérature, tout ce qui compose Ian Mac Evan ,cet auteur passionnant, qui nous entraine dans un univers qu’il connait bien.

 

Partager cet article
Repost0
13 juin 2013 4 13 /06 /juin /2013 21:24

Alex CONNOR / La trahison de Rembrandt


414q5F-WUML._AA278_PIkin4-BottomRight--55-22_AA300_SH20_OU0.jpgQuel rapport y-a-il entre les lettres de Geertje DIRCX , maitresse de Rembrandt qui l'a fait enfermer dans un asile  et  la mort  d'un galiériste  d'Amsterdam?
A  Londres, Marshall, le fils  d'Owen ZIEGLER, autre galiériste,  découvre que son père est au bord de la faillite. Pour honorer  ses dettes, Owen a voulu vendre  son Rembrandt  et s' est adressé pour la vente à son ami de toujours, un autre marchand d'art, qui en fait l'a bel et bien roulé en  prétendant  que c'était l'oeuvre d'un élève du grand maitre. Marshal apprend encore que son père aurait possédé les lettres de Geertje DIRCX.
Owen ZEIGLER est alors assassiné dans d'horribles  conditions. Son fils  qui n'a jamais voulu faire partie du  monde de l'art, entreprend alors de rechercher l'assassin de son père . Y a-t-il un lien avec ces lettres dont on ne sait qui les détient et qui ,si elles étaient rendues publiques, risqueraient  d'affecter sérieusement le  monde de l'art ?  Il semblerait que ceux qui connaissent l'existence de ces lettres risquent bien leur vie . D'autres meurtres ont lieu.
Dans sa recherche de  la vérité, Marshall  plonge dans  les épisodes de la vie secrète de Rembrandt et doit démêler le vrai du faux, non seulement dans les peintures de Rembrandt  qui semblent  inspirer le tueur mais aussi dans la vie et les propos  de ceux qui l'entourent. 
Entre Londres , Amsterdam et New- York ,  Marshall  va devoir alors s'immerger dans l'univers paternel qu'il a fui, ce monde  des galeries fait de fourberies et de  tricheries, où  " personne n'est jamais tout à fait ce qu'il semble être" .
A nous lecteur, d'entreprendre une autre recherche pour distinguer le vrai du faux dans tout ce que nous a  dévoilé l'auteur sur la vie et les oeuvres de Rembrandt.

 

Partager cet article
Repost0
6 octobre 2012 6 06 /10 /octobre /2012 11:38

Robert GODDARD/ Heather Mallender a disparu **


415vwp2ObmL._SL500_AA300_.jpgHarry BARNETT est gardien sur l'île de Rhodes de la  propriété d'un ami sur l'Ile de Rhodes  qui n'est autre que Alan DYSART, un  secrétaire d'Etat à l'avenir politique prometteur. 
Un jour Harry voit arriver dans la villa Heather MALLENDER qui vient se remettre d'une dépression liée à la mort de sa soeur dans un attentat perpétré par l'IRA. Avant son départ en Angleterre, Heather propose à Harry de l'accompagner pour une  dernière balade  sur  le mont Prophitis Ilias. Ne pouvant continuer la balade, il laisse partir devant lui Heather. Mais celle-ci disparait ne laissant comme indice qu'une seule écharpe rose.
Harry devient le seul suspect. Il découvre alors qu'Heather a laissé chez un photographe une péllicule . Il récupére 24 clichés  pris les dernières semaines avant sa disparition.Est-ce le fait d'être désigné coupable qui le fait sortir de sa léthargie dans lequel il s'est enfermé avec l'alcool comme seul recours? Harry décide alors de revenir en Angleterre. Son périple est guidé par la recherche des lieux photographiés par Heather. Chaque étape franchie le conduit dans les pas d'Heather partie elle-aussi à la recherche d'une autre vérité , celle de la mort de sa soeur.
Cette recherche dans lequel Harry semble le seul persuadé que Heather est encore en vie, le confronte  aussi à sa propre histoire. Harry a été un héros à 11 ans, en sauvant lors d'un passage d'un train un bébé déposé sur une voie ferrée. Qu'est-ce qui l'a amené à cette vie de looser alcoolique parti trouver refuge sur une île grecque?
Robert Goddard tout au long de cette intrigue captivante nous confronte à des rencontres avec des personnages troubles qui entretiennent des liens bien mystérieux. Mais qu'ont -ils à voir avec la disparition d'Heather Mallender ?
Un suspense à l'anglaise dans le contexte de l'Angleterre des années 80, par un auteur à découvrir absolument .

 

Et pour mieux s'imaginer Harry déambulant dans les rues de Lindos,

une photo de cet endroit magique prise par la bloggeuse elle-même !

 

P1040370

Partager cet article
Repost0
23 juin 2012 6 23 /06 /juin /2012 13:29

Elisabeth HAYNES / Comme ton ombre


comme ton ombreL'histoire de Cathy se déroule en deux temps , 2003 et  2007.

Est-ce la même femme, celle  qui en 2003 aime faire la fête avec ses amies, accumule les conquêtes, rencontre un bel homme et succombe à son charme et celle qui en 2008 est devenue complètement paranoïaque, vérifie six fois que tout est bien normal , ces tocs qui la coupe du monde , des autres, de la vie ?

Que s'est-il passé de 2003 à 2007 pour qu'elle en arrive -là ?

Chut !  Inutile d'en dire plus, à  vous de découvrir !

Encore un suspense très prenant, qui ne vous lâche pas.

Super,de belles lectures pour les vacances qui arrivent ! 

Partager cet article
Repost0
23 juin 2012 6 23 /06 /juin /2012 13:16

S.J.WATSON/ Avant d'aller dormir


41GEstV4nIL._SL500_AA300_.jpgAvant d'aller dormir, Christine note sur un cahier tout ce qu'il lui est arrivé le jour même, car le lendemain , elle ne se rapellera de rien. C'est l'appel téléphonique d'un neuro-psychologue   qui a décidé de se pencher sur ce cas très particulier d'amnésie qui la rappelle chaque jour pour lui rappeler ce qu'ils ont convenu ensemble. Chaque matin, elle se réveille à côté d'un inconnu  qui lui rapelle  qu'il est son mari et répond encore et toujours aux mêmes questions depuis cet accident survenu  20 ans plus tôt et dont elle n'a aucun souvenir.
Ce  cahier lui permet petit à petit de constater des incohérences entre les bribes de souvenirs annotés et le recit que son son mari lui fait de son histoire. Où cette recherche va-t-elle la conduire?
Avant d'aller dormir, on ne peut s'empécher de reprendre ce livre  parce que l'auteur dans ce premier roman , sait nous captiver en prenant le temps de dérouler le fil de la terrible  histoire de Christine.

Partager cet article
Repost0
6 juin 2011 1 06 /06 /juin /2011 13:10

Jesse KELLERMAN / Les visages


 

visages-kellermann-09.jpgEthan MULLER nous annonce très vite la couleur : « ce livre est peut-être un roman policier, mais moi je ne suis pas policier » mais il a une confession à nous faire, une histoire à nous relater qui semble avoir bouleverser sa vie.

Ethan MULLER travaille dans l’art, il a une galerie à New-York. Un jour,  l’homme de confiance de son père, riche promoteur immobilier et  avec lequel il a coupé les ponts, l’appelle pour lui montrer des dessins qu’il a trouvé dans un appartement miteux situé dans un quartier bâti par son grand-père. Son auteur, Victor CRACKE qui vivait là depuis plus de 40 ans, a disparu il y a quelques mois.

 Ethan MULLER découvre un nombre impressionnant de dessins  qui s’emboîtent comme un puzzle et dans lesquels il pressent l’œuvre d’un génie.

Ethan MULLER, désireux de dénicher des artistes qu’il aime, décide de l’exposer.

Un jour, un ancien policier à la retraite, Lee Mc GrATH contacte Ethan MULLER.  Il a vu dans l’article du TIMES  consacré à l’exposition,  la photographie du dessin central de l'oeuvre de Victor CRACKE représentant 5 chérubins derrière lesquels il a reconnu le visage d’enfants  assassinés il y a plus de 30 ans.

Les dessins découverts sont-ils l’œuvre d’un assassin ?

Ethan MULLER se sent de plus en plus happé par le mystère de cette enquête qu’il cherche à contrôler en recnontrant quotidiennement le policier.

Le récit d’Ethan MULLER est ponctué d’interludes qui retracent  les grandes dates de l'histoire de sa très riche famille . Mais que va-t-elle nous dévoiler ?

En parlant à la première personne, l’auteur nous fait des clins d’œil complices pour mieux nous attacher à son personnage, à travers un récit aussi hypnotique que les dessins de Victor Cracke. Ce qui donne à cette histoire qui se passe dans le monde de l’art un ton particulier qui fait que ce n’est ni un polar ni un thriller comme les autres, ce qui lui vaut sans doute sa place dans la rubrique "suspense".

Partager cet article
Repost0
26 avril 2011 2 26 /04 /avril /2011 14:29

Sylvie GRANOTIER / La rigole du diable


La-rigole-du-diable-Sylvie-Granotier-193x300.jpgPour une fois qu’un thriller se passe dans la Creuse, rien que pour cela il faut lire ce roman.

Catherine Monsigny est une jeune avocate qui a très envie de se faire un nom. Après avoir défendu un certain Cédric  Devers qui ne semble pas vouloir la lâcher –mais pour quelles raisons ?- mais dont elle a du mal à résister au charme trouble et mystérieux, elle prépare le procès aux assises de Myriam, une jeune gabonaise, accusée d’avoir empoisonné son mari, un vieux paysan de la Creuse.

Bizarrement, cette affaire ramène Catherine sur des lieux qui lui semblent bien familiers et lui font émerger des souvenirs douloureux. La mère de Catherine a été assassinée alors qu’elle se trouvait bébé à côté dans sa poussette. Ce meurtre n’a jamais été élucidé et le père de Catherine reste toujours muet .

Entre Paris à Guéret, Sylvie Granotier nous conduit dans l’enchevêtrement de ces deux intrigues  dans un style concis, rapide et factuel , au rythme saccadé des pensées des protagonistes qui parfois peut nous perdre.

Partager cet article
Repost0
19 février 2011 6 19 /02 /février /2011 18:51

Donato CARRISI / le chuchoteur


le-chuchoteur_p.jpgDès la première page, on frisonne à la lecture d’un rapport fait par le directeur d’un centre pénitentiaire adressé au procureur pour lui signaler le comportement étrange d’un détenu qui  n’a pas donné son nom et très soucieux de ne laisser  aucune trace derrière lui ; ce qui laisse supposer qu’il a sans doute commis un crime très grave.

Puis l’auteur nous conduit sans attendre vers la découverte de fosses renfermant chacune le bras gauche de 6 petites filles.

Comme l’auteur s’y prend –il pour que la lecture de ce thriller soit supportable ?

Peut-être en nous rendant rapidement attachants les deux principaux protagonistes de l’enquête , le criminologue de renom, Goran  Gavila que sa femme vient de quitter en le laissant seul avec son fils et une experte en enlèvement d’enfants, Mila Vasquez  qui se donne de drôles de moyens pour être en empathie avec les victimes .

L’équipe de Gavila donne le nom d’Albert au tueur en série. Le corps d’une des  fillettes  est découvert et commence alors un véritable jeu de piste qui mène à un meurtrier.

Il apparaît vite qu’on cherche à guider nos enquêteurs dans ce parcours  semé de nouveaux indices qui mènent vers de nouvelles découvertes derrière lesquelles se cachent d’autres crimes.

Mais CHUT ! N’allons pas plus loin !

Entre les fausses pistes et les chausse-trapes, on peut se prendre les pieds dans ces rebondissements successifs, qui nous tiennent en haleine jusqu’à la dernière ligne.

Partager cet article
Repost0
11 avril 2010 7 11 /04 /avril /2010 21:03

Christian MORK/ Darling Jim


DarlingJim.jpg

 Dans une petite ville  irlandaise ,un jeune facteur, intrigué depuis quelque temps par l’attitude  d’une habitante , Moira Hégarty, s’approche un jour de sa maison et en mettant le courrier, aperçoit l’horreur. Le corps de celle-ci allongé dans le couloir. On retrouve dans la maison le corps de ses deux nièces, Fiona et Rosin qu’elle tenait prisonnière.  Il semblerait qu’il y ait eu  un autre habitant dans la maison qui se serait enfui. Le jeune postier  ne s’en remet pas. Son successeur, Niall tombe un jour sur une enveloppe contenant le journal intime de Fiona où il est question d’une rencontre avec un certain Jim Quick, un conteur  de légendes irlandaises qu’on appelle en Irlande "séanchaï" .

Après sa lecture, Niall entreprend alors de faire le voyage à Casstlebownbere où vivaient auparavant Moira et ses nièces, déterminé à résoudre seul ce mystère.

Mais qu’est-ce que cette intrigue à la lisière du fantastique menée par un postier ? Mais que fait la policière Bronagh  qui n’est autre que l’amie de Fiona et de  Rosin ?

 Christian MORK , en nous racontant  l'histoire terrible de ces femmes , ne  réussit-il pas à nous envoûter comme pouvait le faire  un certain Jim Quick?

Partager cet article
Repost0